La découverte


delle grotte

Nous pouvons affirmer avec certitude qu’une recherche systématique par des spéléologues et des géologues dans la zone de Frasassi a commencé en 1948, grâce à l’activité du Groupe Spéléologique d’Ancône. On doit rappeler toutefois que, même durant la période entre les deux guerres, des explorations et des recherches furent menées par des chercheurs de la préhistoire et de sciences naturelles, mais ce furent des épisodes sporadiques.

En 1948, et précisément le 28 juin, Mario Marchetti, Paolo Beer et Carlo Pegorari du Groupe Spéléologique d’Ancône découvrirent l'entrée de la Grotte du Fleuve (Grotta del Fiume). De nombreuses autres explorations et découvertes auront lieu dans la zone, grâce aux Groupes des Grottes du Club Alpin Italien (C.A.I.) de Jesi et Fabriano. En 1966, un membre du Groupe Spéléologique de Fabriano, Maurizio Borioni, trouva à l’intérieur de la Grotte du Fleuve un autre embranchement, de plus d’un kilomètre. A partir de ce moment-là, les explorations et les recherches devinrent plus assidues et enthousiastes. Cinq ans plus tard, en juillet 1971, une autre découverte. Cette fois, ce sont des jeunes de Jesi qui se trouvent face à une étroite ouverture de laquelle sort un important courant d’air. Ce sont Armando Antonucci, Mauro Brecciaroli, Mauro Coltorti, Mario Cotichelli, Massimo Mancinelli, Giampiero Rocchetti et Roberto Toccaceli. Ils travaillent pendant près d’un mois pour élargir le passage étroit et, le premier août suivant, ils franchirent ce qui sera appelé l’Etroiture du rongeur (Strettoia del tarlo). Environ cinq kilomètres de nouvelles cavités s’ouvrirent ainsi à leur émerveillement, avec un ensemble de boyaux, de puits et d’imposantes galeries, à l’intérieur desquelles ils trouveront des traces d’animaux conservées à travers les millénaires. Les découvertes de cette heureuse année ne se terminent pas là. La première trace de la découverte la plus importante, celle de la Grande Grotte du Vent (Grotta Grande del Vento), aura lieu le 25 septembre de la même année 1971, lorsque Rolando Silvestri du Groupe Spéléologique des Marches – Club Alpin Italien d’Ancône, en traversant les flancs du mont Vallemontagnana, découvrit une petite ouverture. Aidé de quelques amis, il réussit à ouvrir un passage dans une petite salle. La déception pour la petite découverte fut suivie presque immédiatement par l’espoir qu’il y eut en perspective quelque chose de bien plus grand. Dans la salle, en effet, il y avait de nombreuses ouvertures desquelles sortaient des courants d’air.

Après un travail de creusement difficile, qui durera quelques jours, ils s’engagèrent dans une étroiture et de là glissèrent vers le bord d’une cavité. Il jetèrent un caillou dans le vide et se rendirent compte de l’ampleur et de la profondeur de la grotte. Leur calcul, qui n’était pas loin de la vérité, fut de plus de cent mètres. Une découverte incroyable, qui suscita un grand enthousiasme parmi les membres du groupe. La merveilleuse Grande Grotte du Vent fut ainsi offerte à l’admiration de l’homme. Le problème devint à ce point pour eux d’essayer de pénétrer dans la cavité et atteindre son fond. Très vite, ils se munirent de l’équipement nécessaire et, avec une nouvelle expédition, ils descendirent dans l’énorme grotte à laquelle sera donné le nom d’Abîme Ancône (Abisso Ancona). Les lampes des spéléologues d’Ancône firent immédiatement ressortir la splendeur et la beauté singulière de ce nouvel espace.

La découverte fut diffusée et même annoncée dans la presse. Les activités du Groupe Spéléologique de Jesi et du Groupe d’Ancône se poursuivirent et s’intensifièrent ensuite, le premier dans la Grotte du Fleuve et le second dans la Grande Grotte du Vent. Leur objectif était de trouver la jonction, la voie de communication qui devait nécessairement exister d’après eux entre les deux cavités. Leur conviction et leur recherche laborieuse se réaliseront environ deux mois plus tard, le 8 décembre, mais ce seront des spéléologues du C.A.I. de Fabriano qui rejoindront les traces des spéléologues d’Ancône dans la Grande Grotte du Vent. Ils donnèrent un nom à ce passage : Conduit des fabrianais (Condotta dei fabrianesi). Les deux grottes énormes devinrent ainsi, dorénavant, un énorme labyrinthe d’espaces souterrains qui se succèdent continuellement sur plus de treize kilomètres. Seuls les spéléologues, avec des équipements spéciaux et non sans quelques difficultés, sont en mesure d’explorer dans sa totalité ce merveilleux monde souterrain ; aux autres il ne reste que les photos, même si elles sont très belles. A la fin de l’année 1972 fut constitué le Consortium Frasassi (Consorzio Frasassi), avec l’objectif de sauvegarder et valoriser les grottes de Frasassi et le territoire communal dans lequel elles se trouvent. Le Consortium fut constitué entre la Commune de Genga et la Province d’Ancône. On construisit une galerie artificielle de plus de 200 mètres, qui conduisait à l’entrée de la Grande Grotte du Vent, et on traça ensuite à l’intérieur un parcours facile d’environ 600 mètres. Le scénographe Cesarini da Senigallia fut chargé de s’occuper de l’éclairage et le fit de façon magistrale.

Les conditions minimales étaient ainsi réalisées pour rendre accessible aux touristes une des parties les plus belles de la Grande Grotte du Vent. L'ouverte remonte au 1er septembre 1974. Depuis lors de nombreux touristes continuent de visiter ces lieux enchanteurs, dans lesquels ils peuvent apprécier la beauté, la splendeur et la majesté de la nature.

Download the app ifrasassi

Consorzio Frasassi - Largo Leone XII, n 1 - 60040 Genga (AN) - grotte@frasassi.com - PEC: frasassi@pec.it - P.Iva 00222050429