La formation

Morphologie de la Grande Grotte du Vent

Les paléosalles, ainsi appelées parce qu’elles représentent une position statique des Grottes de Frasassi à travers le temps, représentent la phase primordiale de réaction de l’eau sulfureuse sur le Calcaire massif. C’est au point de remontée, où se rencontraient l’eau sulfureuse et l’eau froide du torrent, que se produisait la réaction par mélange d’eaux carbonatiques, qui provoquait la dissolution des parois calcaires et le dépôt de gypse par saturation de la solution. Ces paléosalles ont toujours une section transversale en forme de cloche, qui devrait correspondre à un cycle d’érosion complet du torrent Sentino et de toute l’hydrographie qui y est reliée. Les paléosalles, si elles ne sont pas intéressées par des suintements d’eau ou des égouttements, se présentent sans concrétions calcaires mais riches en dépôts de gypse blanc (salle Manhattan).

Les salles évoluées ou écroulées, représentent, par contre, une phase successive à la formation du complexe karstique. Après des cycles d’érosion répétés du torrent, qui se reflètent à l’intérieur de la Grotte avec la formation de différents étages représentés par des paléosalles, on est parvenu à une période d’arrêt de la position du lit du Sentino. Dans cette circonstance, la zone de réaction a eu la possibilité d’agir toujours à la même hauteur en élargissant les paléosalles dans le sens horizontal. Le phénomène se poursuivant, la voûte calcaire n’a plus été soutenue et s’est ainsi écroulée. Cet écroulement a conduit à l’union dans une seule grande salle de deux ou plusieurs étages superposés.

Consorzio Frasassi - Largo Leone XII, n 1 - 60040 Genga (AN) - grotte@frasassi.com - PEC: frasassi@pec.it - P.Iva 00222050429